Les nouvelles

Au sommaire de notre numéro d’avril 2018…

Rabastens et la propreté des rues, la voirie, l’eau, la santé… au fil des siècles

De nos jours, les rues de nos villes et villages sont régulièrement nettoyées, entretenues, débarrassées des détritus. Pourtant il n’y a pas si longtemps et même encore de nos jours, des plaintes émanent régulièrement de Rabastinois au sujet de l’insalubrité et du mauvais état de certaines rues. La qualité de l’eau, de l’air, la santé, la qualité de vie sont devenues les préoccupations majeures de notre temps. Mais qu’en était-il dans les siècles passés et comment vivaient nos ancêtres ? 

Petite histoire de la tannerie à Rabastens et ailleurs

Les tanneries n’ont jamais eu bonne presse tant au regard du respect de l’environnement que des conditions de travail des ouvriers : découvrons cette activité à Rabastens et ailleurs.

Bérenger de Landorre

Bérenger de Landorre, jeune noble né en Rouergue dans la seconde moitié du XIIIe siècle, entre chez les Dominicains. C’est le début d’une vie d’une vie des plus mouvementées. Tout en poursuivant ses études, il se hisse peu à peu au sommet de son ordre pour en devenir le maître général. Il est finalement nommé à la tête de l’archevêché de Saint-Jacques de Compostelle et c’est en se rendant à cette ville que, passant par Rabastens en 1318, il bénit le chœur nouvellement construit de Notre-Dame du Bourg.

et aussi

Un duel au XVIIe siècle, la chapelle Saint-Pierre du Puy, le concours de nouvelles, “Le Russe” (nouvelle), Gustave de Clausade, Las Campanetas, des protestants à Salvagnac, N.-D. du Bourg, des expositions, le chœur de l’armée française, une visite ministérielle…